Bernard Rentier

Bernard Rentier

Biography

Open Science : les découvertes de la recherche scientifique sont un bien public, elles doivent être librement accessibles à tous

Les progrès des techniques de communication électronique permettent aujourd’hui une diffusion rapide et gratuite des résultats de la recherche. Il n’est donc plus acceptable que ces informations très majoritairement financées par les contribuables soient séquestrées derrière une barrière de péage qui discrimine riches et pauvres et qui ralentisse le processus d’avancement de la science. 

En outre, l’évaluation de la recherche et des chercheurs repose encore trop sur le prestige et donc le coût, des journaux qui les publient et dont l’accès est peu démocratique. L’Open Science est un processus nouveau, transparent, qui vise à démanteler ces pratiques devenues désuètes et injustes mais qui nécessite un changement de mentalité de la part de toutes les parties concernées: un travail de fond colossal…

 

Bernard Rentier (Liège, 1947) est biologiste, virologue et immunologiste.  Après un doctorat à l’ULg (1976), il a effectué un séjour post-doctoral de 5 ans aux Etats-Unis avant de présenter une thèse d’agrégation de l’Enseignement supérieur (1982) et de poursuivre une carrière académique. Elu vice-recteur (1997-2005) puis recteur (2005-2014) de l’université de Liège, il est aujourd’hui à la retraite et partage ses activités entre la promotion de l’Open Science au niveau international (comme président d’EOS, Enabling Open Scholarship) et celle des arts et des sciences à un niveau plus local (en tant que président de la Société Libre d’Emulation de Liège).  Il est également en charge des célébrations du bicentenaire de l’Université de Liège (2017-2018). Il est membre de l’Académie Royale de Belgique depuis 2016.